BIOGRAPHIE

 
 
Sommaire

 

 

Langues parlées et écrites :
russe, allemand, anglais, espagnol (connaissances en basque et  en gascon)  

Son baccalauréat "cru 1967" en poche, Alexandre de La Cerda quitte l'Ecole Massillon et les Pères de l'Oratoire pour commencer des études de médecine à Paris, mais après un passage à l'Université de Yale et un Master de biologie, aux Etats-Unis, il obliquera définitivement vers la communication, la radio et l'écriture.

Son premier choc des idées, il l'éprouva lors de sa participation à un débat organisé en 1971 autour d'un ouvrage sur les "Non-Conformistes des Années 30", entre les "anciens" Robert Aron, Thierry Maulnier, Jean de Fabrègues et les "jeunes", parmi lesquels il intervint avec Thierry Pfister et Patrick Poivre d'Arvor.

Il collabore à diverses revues universitaires et édite "Le Courrier du VIe" à Paris.

En 1970, encore étudiant, il crée Radio-France, service d'émissions saisonnières destinées aux millions d'estivants français en Espagne et diffusées depuis des émetteurs de la chaîne Radio Popular.

En 1975, pendant son service militaire au 23e RIMA, il fonde I.D.23, station de radio régimentaire mêlant des informations de service et l'actualité générale aux derniers "tubes".

Revenu à Biarritz où s'était déroulée en partie son enfance, Alexandre de La Cerda crée en 1978 Radio Adour Navarre, l'une des premières radios régionales françaises qu'il dirigera pendant près de dix ans, tout en y assurant des éditoriaux ainsi que des chroniques d'histoire et de civilisation qu'il signera plus tard dans les colonnes du Courrier Français  de Bordeaux, de La Gazette de Biarritz, en espagnol dans le quotidien Diario Vasco.   

Depuis 1995, Il collabore à "la semaine du Pays Basque" où il est chargé des pages culturelles ainsi que de la page Biarritz. 
De plus, il assure chaque semaine une chronique musicale à Radio France Pays Basque.
 
Il a été nommé membre de "la Presse musicale internationale".
V
oir  page journalisme

Il n'en oublie pas pour autant les quartiers russes de son ascendance de rapprochement avec le pays où sa famille s'était établie, sous Catherine II, à la suite de la Guerre de Succession d'Espagne, en organisant de nombreuses manifestations franco-russes. Il a été nommé Vice-Consul de Russie à Biarritz en mai 2000. Voir  page Vice-Consul

Maître ès-Jeux Floraux de l'Académie des Jeux Floraux depuis mai 2000, Alexandre de La Cerda est l'auteur  de Voir  page des livres

- Biarritz Folies, un recueil de nouvelles historiques consacré à " la folie des grandeurs " qui fit la renommée et continue de nourrir la vogue dont jouit Biarritz (Prix Rouzaud et médaille d'argent des Jeux Floraux de Toulouse),

- Pays Basque entre Nive et Nivelle  aux Editions Privat (Prix Georges Goyau de l'Académie française et Prix Rouzaud de l'Académie des Jeux Floraux)

- Histoire et Anecdotes du Casino de Biarritz., ouvrage récompensé par le jury des "Trois Couronnes",

- Napoléon III, Eugénie et la Chapelle Impériale  (prix de la Fondation Fayolle de l'Académie des Jeux Floraux)

- Les Secrets de la Cuisine Basque, livre d'ethnologie culinaire (Ed.Atlantica),

- La Tournée des grands-ducs, étude historique sur les Russes en Aquitaine située dans le cadre général des relations franco-russes (Ed.Atlantica),

- Nathalie de Serbie, la reine errante, la première biographie d'une femme étonnante à la vie mouvementée, clef indispensable pour comprendre la situation actuelle dans les Balkans (Ed.Atlantica).  

- Sarasate, biographie du violoniste basque virtuose   
(Ed. Séguier)

- le Pays Basque d'Antan (Ed. HC Editions)

- Le Pays Basque (Ed.Sud-Ouest)

- Les histoires extraordinaires du Pays Basque (Ed.La Semaine)

- Biarritz d'Antan (Ed HSD)

- Déportation des Basques - Ed. Cairn (publié en mars 2016)

Prix du Biltzar 2010 des écrivains du Pays Basque pour l'ensemble de son oeuvre.

Alexandre de La Cerda donne des conférences sur divers thèmes historiques en France et à l'étranger ainsi qu'aux "Mardis de l'Histoire " du Casino de Biarritz dont il est l'organisateur.

En avril 2001 , il a été nommé Lauréat du Prix d'Honneur de la Culture basque décernée par la ville de Bayonne et la société d'Etudes basques "Eusko Ikaskuntza"

Egalement président du Prix de littérature régionale :
Prix des 3 couronnes décerné chaque été à Biarritz.

En décembre 2015, il reçoit "le Prix du Cercle Renaissance" remis par l'Ambassadrice de Russie à l'Unesco à Paris Madame Eleonora Mitrofanova  pour l'ensemble de son oeuvre.

Janvier 2020, Madrid, Alexandre de La Cerda entre à l’Académie de la Diplomatie
Le roi Siméon de Bulgarie, lauréat de l'Académie, et une grande assemblée du corps diplomatique en poste à Madrid ont assisté à l'entrée d'Alexandre de La Cerda, en compagnie de quelques autres collègues diplomates ou anciens ministres des Affaires-Etrangères, à l'Académie de la Diplomatie du royaume d'Espagne.
"Fondée par les Ambassadeurs d'Espagne, la Academia de la Diplomacia del Reino de España est une institution prestigieuse qui rassemble des diplomates dans le contexte international des relations avec l'Espagne. Son objectif est l'étude et l'analyse de sujets d'intérêt historique, culturel, économique et politique liés au monde diplomatique". L'événement coïncidait avec le 20ème anniversaire de la nomination d'Alexandre de La Cerda comme consul (h) de Russie à Biarritz.